HoodStar (Ninho, Koba LaD, Shotas)

La carrière de HoodStar ne date pas d’hier. Beatmaker depuis ces 17 ans, il fait ses premières armes « Queen B » de Ol Kainry et le titre « Le Bal des Loubards » de Smoker. Sa capacité à installer une véritable osmose avec l’artiste dont il a la charge autour d’une atmosphère bien particulière le fait remarquer d’un certain Niro. Le rappeur de Blois est alors à l’aune de sa carrière. Il n’a pas encore fondé sa structure « Ambitions Music » mais pourtant son album « Miraculé » met son talent au grand jour. HoodStar réalise le titre « J’Prends Sur Moi » sur l’album du MC. Plébiscité par les radios nationales, le titre illustre le talent extraordinaire de HoodStar.

Un rappeur emblématique dans le 93, Worms-T, lui accorde toute sa confiance. Mais c’est le titre « Binks to binks 6« , série de freestyle que l’on doit à Ninho qui lance la carrière du beatmaker chez les « God Of Rap« . La production instrumentale réalisée par le beatmaker révèle une particularité. Nwar comme beaucoup d’instrumental, elle fait cependant de Hoodstar, le beatmaker français qui démocratise l’usage du Triolet (rythme effectué sur 3 temps le 1/3). Ce jargon technique de producteurs révèlent en réalité que HoodStar a un peu révolutionné la musique.

Ninho fait de lui l’un de ses compositeurs officiels. Il monopolise les placements dans « Destin« . il a donc ensuite composé sur l’album « Destin » avec les titres « Money » en co-prod avec SNK puis « Big Pac« , « la Vivance » en collaboration avec Koba laD et N. I.

Avec Koba laD, il intègre peu à peu le 7 Binks. On le retrouve ensuite sur le morceau « La Capuche 6 » de Shotas, et le «  ça parle mal » de PSO Thug. Il est actuellement omniprésent sur la dernière mixtape de Ninho, « MILS 3.0« .

LES PRODUCTIONS INSTRUMENTALES DE HOODSTAR A VENDRE :

ZEZ
ZEZ
Fondateur de UrbanTrackz Taffe pour @Rapunchline, @RapGhetto, et de temps en temps @Vice et @Noisey

Latest articles

spot_img

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here