« Le Dico » de Demi-Portion

La carrière de Demi-Portion est elle aussi « incroyable » (Booba – « OKLM »). Chez les « insiders », le rappeur du Sud avait déjà fait ses preuves faisant preuve d’un phrasé d’exception, d’une aisance lyrical qui rappelle le bon vieux temps ou Arsenik « Boxait avec les mots ». Mais c’est son album « Dragon Rash » qui sort en distribution chez Musicast à l’époque où Julien maniait le chaud et le froid d’une main de fer que l’ancien danseur s’ouvre les portes du grand public. « Le Rap c’est Mieux Maintenant » comme l’inscrira sur des textiles l’un des « padre » du Rap Game, mais aujourd’hui, il n’y a plus un Rap mais des Rap.

« On ne fait pas la révolution juste avec un maillot du Ché » Demi Portion – Mon Dico III

A chaque Rap son public, celui de Demi Portion qui se réunit chaque année au Demi Festival a Sète est de toutes les couleurs et de tous les âges. Il n’y a pas d’âge pour venir écouter « le dernier poète de la rue ». Ironie du destin, ou fait de l’époque, il aura fallu attendre que Demi Portion se déguise comme San Goku dans Dragon Ball Z pour que les plus jeunes ne le déconsidère plus, les autres étaient déjà là.

« Le Mariage, tu vas trop vite et tu as tort, on tombe amoureux d’un coeur et pas forcément d’un corps » Demi Portion – Mon Dico III 

Avec “Dragon Rash”, le rappeur de Sète a remis au goût du jour le boom bap et a  transcendé les clichés dans lesquels s’était enfermé le Rap français après le premier âge d’or des 90′. Avec “Dragon Rash”Demi Portion a également mis à mal une certaine stratégie dans le Rap qui visait à aller toujours plus loin dans la violence et dans le déchaînement du “matérialisme”. Il a ressuscité le style engagé des 90′. Dans l’oeuvre de Demi Portion, il n’y pas que de l’engagement artistique. Le rappeur a réalisé une série de titres depuis ses début réunis sous le titre « Le Dico » dans lequel il défend sa vision d’un monde où la force se confond dans la faiblesse. La violence quelle qu’elle soit n’a pas de légitimité. Etatique, éthnique, ou de quartier,  « c’est le même marteau qui frappe mais on en a changé le manche ». 

« L’espoir a été viré de ma mémoire depuis qu’on regarde mal maghrébin et noir ». Demi Portion – « Mon Dico I » 

Au niveau musical, le rappeur a une autre particularité surtout dans sa série « Mon Dico ». Il emploie des samples tirés de « musique arabe traditionnelle ». Comme l’avait fait la Caution dans le titre extraordinaire « Thé à la Menthe », le meilleur représentant d’un rap qu’on ne fait plus mêle la langue française sous une forme poétique, le Rap (un art qui vient de New York) et les samples de musique arabe.

« Pas tous le monde peut faire ses valises, certains en banlieue n’ont même pas visité Paris » Demi Portion – Mon Dico II

Pour finir, on reprendra les mots du poète sétois : « Entre Robert, La Rousse, il y a Rachid le petit Rabza ». 

ZEZ
ZEZ
Fondateur de UrbanTrackz Taffe pour @Rapunchline, @RapGhetto, et de temps en temps @Vice et @Noisey

Latest articles

spot_img

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here