Au cœur de l’ultime concert de NTM !

Il l’avait promis, cette fois c’est « La Der« . En 2019, avant que le Covid ne t’apprenne à rester chez toi et à respecter les distances de sécurité avec tes animaux de compagnie, le groupe légendaire du 93, rendait son dernier verdict. Il donnait son dernier concert à l’Accor Hotel Arena. Le concert enregistré est désormais disponible en streaming. C’est une des sorties phares de ce vendredi.

Car NTM, comme le Secteur Ä à Sarcelles, la Mafia K1 Fry dans le 94, ou IAM à Marseille, et quelques autres pionniers ont établi les bases qui ont permis au rap français de devenir le genre le plus écouté en France aujourd’hui. Ce n’est pas un hasard si au cours du concert, Kool Shen revient sur la vigueur du mouvement HIP HOP. Il prend la parole et laisse entendre que tout le monde passait que le rap était une mode et allait durer 6 mois. Finalement après 30 ans plus tard, il est toujours là. Ce n’est pas une coïncidence si le concert commence sur le titre « On est encore là« . Dans le titre extrait du dernier album de NTM, Joey Starr et Kool Shen évoquent leur affaire judiciaire, et les deux poids deux mesures, dans le traitement de la liberté d’expression en France : « De celui qu’on ne censure pas/ De celui qui parle de race supérieure et qu’on invite à tous les débats / Je suis pas sûr qu’y ait pas / Deux poids, deux mesures et pas / Pas de justice, surtout si tu pèses pas« . Le morceau commence par ailleurs sur cette sentence implacable : « Retour en force de l’ordre moral« .

Car NTM c’est un peu ça ! Une signature, une exception culturelle à la française dans la rap, un discours censé et engagé mais loin d’être moraliste : « On fait pas partie de la solution mais plutôt du problème« . Ce rap à la française pas encore américanisé porté par les pères fondateurs a été le prélude à un mouvement de grande ampleur qui s’est installé partout en France : « On passe pas dans leur radio, on fera le tour c’est pas grave, le plus dur c’était de sortir de la cave« .

Un grand plaisir aussi de retrouver NTM sur la prod de MOP – Ante Up pour « C’est clair » assez extraordinaire. C’est surtout le dernier album de NTM qu’on retrouve sur le stream ainsi que quelques classiques comme « Paris Sous les Bombes » ou encore « Aiguisé comme une lame » en featuring avec Raggasonic. Les deux rappeurs parisiens ont cependant du faire sans NAS et sa bande de The Firm pour le remix de Affirmative Action. C’est bien dommage que le prince de Queen’s Bridge ne se soit pas déplacé.

Bonne nouvelle, et à la fois constat assez dur, même plus de 20 ans plus tard, NTM est toujours autant d’actualité aussi bien dans les thèmes de société abordées que dans un style à la fois inimitable et indémodable.

ZEZ
ZEZ
Fondateur de UrbanTrackz Taffe pour @Rapunchline, @RapGhetto, et de temps en temps @Vice et @Noisey

Latest articles

spot_img

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here