Damso évoque le sujet de l’homophobie chez Spotify !

C’est un sujet délicat dans le rap. Depuis ses débuts dans les années 90′, le rap a pu être ouvertement homophobe. On se rappelle à ce titre le plus polémique de Ideal J avec un Kery James très « inconscient » à l’époque « Hardcore« . En quelques minutes dans ce morceau, Kery James dépeint sa vision d’un monde chaotique et au milieu de son exposé il énonce : « Hardcore comme deux PD qui s’embrassent en plein Paris« . Des années plus tard, il reprendra le titre Hardcore en live, devenu alors rappeur conscient et il mettra en silence cette punchline.

Dans la Mafia K1 Fry toujours, dans le titre « On fait les choses » extrait de la première compilation « Première Classe« , Rohff qui participe à ce Posse Cut de l’ancienne école se laisse aller : « On m’a dit que c’était des PD qui produisaient, donc en tant qu’anti PD, ton colon je viens briser« . L’homophobie a survécu au succès du Rap. Et aujourd’hui, même si le Rap est le genre le plus écouté en France depuis 2019, il n’en reste pas moins quelques fois homophobes.

Un artiste hors pair, Django, dans son dernier projet en collaboration avec le Flem laisse lui aussi échapper un brin d’homophobie dans l’un de ses titres.

En réalité, le Rap, témoignage de la minorité muette est aussi l’expression d’un malaise en France qui s’est exprimé au moment du Mariage Pour Tous. La moitié des français était défavorable à la mesure permettant aux personnes de même sexe de se marier ensemble. Le rap manifeste aussi le malaise d’un milieu. Comme l’a signifié NTM, nous « faisons pas partie de la solution mais plutôt du problème ».

Pour s’en convaincre, il faut peut être voir le parcours d’Eddy de Pretto. Le chanteur ouvertement homosexuel qui n’hésite pas à mettre ses « aventures » en chanson reprend clairement certains codes du rap français dans le déchaînement lyrical. Cependant aucun site de rap n’a fait référence à Eddy de Pretto à aucun moment.

Dans le volet « Education » de son Interview sur Spotify, Damso évoque avec beaucoup de recul le rôle de l’homophobie. Il met ça sur un manque d’éducation. Lui qui lit beaucoup, des livres qui ont réussi à former sa pensée sur beaucoup de point, il pointe du doigt le « fanatisme » dont certains peuvent faire preuve.

Il laisse échapper cette phrase pleine de bon sens. « Pourquoi tu as cette opinion ?« . Sans entrer dans l’angélisme, « non ce n’est pas possible d’aimer tout le monde » mais avant de détester pose toi cette question : « Pourquoi tu détestes ?« . Dans cette interview sur Spotify on découvre un Damso plutôt philosophe.

ZEZ
ZEZ
Fondateur de UrbanTrackz Taffe pour @Rapunchline, @RapGhetto, et de temps en temps @Vice et @Noisey

Latest articles

spot_img

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here