La président Polonais participe à un challenge de Rap

En France, plusieurs personnalités du monde de la musique en général , et du rap en particulier ont lancé des œuvres caritatives pour participer au grand effort national pendant le Corona Virus. Ainsi Jul a mis son mur de certifications d’or et de platine aux enchères avec quelques autres artiste triés sur le volet pour récolter des fonds pour la Fondation Hôpitaux de France. De son côté, Dadju a organisé un live, version moderne d’un Sacré Soirée des années 90′ et uniquement disponible sur Instagram. Lui aussi a récolté quelques euros pour la bonne cause.

Finalement, deux titres, le premier réalisé par les gardiens du temple du Rap français, le second plus ouvert avec des personnalité d’horizons différents sont venus parachever cette mobilisation un peu inespérée pour le personnel hospitalier. Si « l’Urgence Musicale » de Doz Kawa est un pamphlet jeté aux portes du gouvernement, le « Système D » de Cut Killer est plus consensuel.

En Pologne, on ne badine pas avec le Rap. Une bande de rappeurs a lancé le Hot16Challenge. Au programme, rien de plus classique : enregistrer un 16 et diffuser la vidéo. A la fin de son couplet, on nomme à son tour 4 personnes. Mais il y a bien eu une erreur dans la matrice. Le Président polonais Andrzej Duda a été nommé par un des participants. Fanatiques inconditionnels de communication comme une classe politique qu’il représente à merveille, le Président a relevé le défi. Fabe doit s’en retourner dans son pantalon. Ce n’est plus le rappeur qui « écrit une lettre au Président », mais bien Andrzej Duda qui balance un 16 incompréhensible tendu comme un string dans son chemisier de ministre premier de la classe.

Seul problème, personne ne comprend absolument rien à son rap extrait tout droit du Talmud. Personne ne comprend non plus ses choix politiques. Puisque le Président rappeur a financé la télévision publique à hauteur de 500 millions d’euros tandis qu’il a laisse l’hôpital mourir en silence. Mais que voulez vous ? La Religion n’est plus vraiment l’opium du peuple. D’ailleurs ce bon peuple ne fume plus seulement de l’opium. Les politiquards plein d’effets d’annonce, de défis et de clashs lui ramène une dose quotidienne aux accents orweliens. Si c’est pas vrai, CA l’est parce que tu le crois.

ZEZ
ZEZ
Fondateur de UrbanTrackz Taffe pour @Rapunchline, @RapGhetto, et de temps en temps @Vice et @Noisey

Latest articles

spot_img

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here