4.9 C
Paris
vendredi, janvier 27, 2023

Buy now

spot_img

Profession : Macro en ligne !

Profession : Macro en ligne ! L’inflation, la morosité économique, les faillites en chaîne des petites entreprises ont fragilisé un pays dont l’économie a déjà été bien entamée par la crise du Covid-19. Dans cette crise économique du quotidien, la jeunesse est sujette à tous les maux. Certains proxénète habiles se servent des réseaux sociaux pour recruter des femmes dans des missions de prostitution, et quelques fois mêmes, certains pervers contactent directement la gente féminine pour des demandes très particulières. Ilhem Bouzid s’est prêtée au jeu

Prostitution : Quand la femme devient une proie sur les réseaux !

La plupart des femmes se sont vite rendus compte que la machine à fantasmer de Instagram pullule aussi de pervers en tous genre. C’est en jetant un coup d’oeil à ses messages non désirés que la jeune journaliste a remarqué qu’elle recevait beaucoup de « pénis« . Elle réagit en se demandant : « Quelle femme au monde voudrait recevoir des images de pénis« . Plus que la perversité, ce genre de message illustre le manque d’éducation sexuelle de certains hommes quand il s’agit de prendre contact avec une femme. Pas sûr que cette approche exhibitionniste soit vraiment la bonne.

Puis la jeune femme se laisse aller au jeu et visite SnapChat et Instagram. Elle est approchée par un jeune homme de 19 ans (déclaré) qui a une réclamation très spéciale à lui faire. Il voudrait lui masser les pieds au cinéma en échange d’une somme de 250 e. Ce genre de fétichisme n’est pas nouveau.

En 2016, la jeune D. âgée d’une trentaine d’année s’est vue proposer une « session » de « sodomie à l’envers » par un jeune fétichiste. Ce genre de choses existaient du temps du minitel et ne posent pas de problèmes sauf quand ils s’attaquent à de jeunes mineurs.

Prostitution en ligne : eldorado fragile !

Avec les plateformes de type Onlyfans, certaines stars du réseau engrangent jusqu’à 30 000 euros par mois quand on sait qu’un médecin en France est rémunéré aux alentours de 3000 e. Mais ce n’est que la face émmergée de l’iceberg car la plupart des jeunes femmes qui vendent leur service sur ce type de réseau sont poussées vers la prostitution tant les revenus qu’elle tire de leurs activités sont faibles.

Ilhem Bouzid a répondu à une annonce qui promettait une rémunération facile à des collaboratrices prête à faire jouer de leur charme.

La suite de la conversation parait stratosphérique mais elle assez commune sur les réseaux. Les proxénètes en ligne proposent leurs services. Cela n’a plus rien à voir avec les plateformes type Onlyfans, il s’agit de prostitution véritable en appartement pour une somme avoisinant les 500 e par passe. Dans une période noire de crise économique, ce genre de pratique peut avoir des répercussions graves sur les couches les plus fragiles de la société. Certains journaux avaient déjà alerté sur la situation catastrophique de la prostitution des mineurs.

ZEZ
ZEZ
Fondateur de UrbanTrackz Taffe pour @Rapunchline, @RapGhetto, et de temps en temps @Vice et @Noisey

Related Articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

50,447FansLike
170,000FollowersFollow
1,100SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

You cannot copy content of this page