31.8 C
Paris
samedi, août 13, 2022

Buy now

spot_img

La révolution #Metoo n’aura pas lieu dans le rap !

La révolution #Metoo n’aura pas lieu dans le rap ! C’est l’ère des lanceurs d’alerte. Ces deux dernières années, le monde a connu deux révolutions coperniciennes. La première liée à l’affaire Weinstein a créé le mouvement de #metoo en faveur des droits de la femme sous toutes leurs formes. La seconde provoquée par la mort d’un certain Georges Floyd a entraîné le mouvement #Blacklivesmatter. Si la seconde révolution est amplement reprise par l’ensemble de la classe rap, la musique fait partie des mauvaises élèves concernant le mouvement #Metoo.

Une révolution absente de l’œuvre des artistes ?

Le titre « Dolce Vita » de Booba à ce titre est une illustration parfaite du phénomène. La cover du single représente Georges Floyd comme le refrain, et au cours du morceau, le Duc tacle une chanteuse de Pop bien connue pour ses positions féministes : « Balance ton misogyne à Angèle » en réponse à son titre « Balance ton quoi ? » extrait de Brol son premier album. Maes pour sa part a consacré un titre à « Georges Floyd » dans son featuring avec Lacrim. La révolution #Metoo n’aura pas lieu dans le rap !

Dans les défenseurs de la cause #Metoo dans le rap pur et dur, on retrouve surtout une certaine Chilla qui s’est distinguée à de nombreuses reprises pour sa grosse gueule féministe. Le titre « Balance ton porc » n’est pas le seul morceau de la rappeuse qui traite du féminisme. Mais c’est surtout le plus emblématique. La révolution #Metoo n’aura pas lieu dans le rap !

Dans la gente masculine, même si les rappeurs adorent se qualifier de pointeurs entre eux, il n’a y pas beaucoup de fervents défenseurs de la cause. On retrouve un certain Vin’s. Le rappeur qui a composé un triptyque consacré à la devise républicaine (Libérté, égalité, fraternité) très engagé politiquement ne pouvait que s’intéresser à la cause. Il a dévoilé le titre #Metoo au début de la révolution féministe.

Les artistes de Rap embourbés dans des #Metoo story !

Etrangement ce sont Romeo Elvis et Moha La Squale qui seront les premiers touchés par le mouvement « Balance ton rappeur » l’équivalent Hip-Hop du mouvement #Metoo. Depuis juin 2021, Moha la Squale est poursuivi pour pour «agression sexuelle» et «violences» sur d’ex-compagnes. Plusieurs femmes accusent le rappeur originaire de la Banane de les avoir violentées. L’artiste promis à un avenir radieux aussi bien dans le cinéma que la musique se voit tout simplement électrocuté par le mouvement. Il séjourne actuellement en prison pour avoir violé son contrôle judiciaire. Il a toujours clamé son innocence..La révolution #Metoo n’aura pas lieu dans le rap !

Plus étonnant encore l’affaire Roméo Elvis. Pour les profanes il faut savoir que le rappeur belge est le frère d’une certaine Angèle icone du féminisme. La pilule passe mal jusqu’à ce que chose assez rare, Roméo Elvis reconnaisse les faits et présente ses excuses. Il ne sera pas poursuivi et il est le seul rappeur à avoir réagi de cette manière. En réalité, vu les circonstances il ne pouvait pas faire autrement.

@zez_xxi

« C'était un geste déplacé » Roméo Elvis revient sur l'affaire d'agression sexuelle

♬ son original Zez XXI

La liste est longue comme le bras entre RK qui semble t-il a été arrêté pour violences ou Kaaris qui fait la une des « tabloïds rap » pour des raisons similaires depuis quelques semaines. Mais est ce que le rap est un milieu plus violent que les autres ? Pour s’en persuader on a posé la question à la marraine des artistes françaises un peu hot, Liza Monet :

@zez_xxi @lizamonet7 te dit si elle a deja eu un probleme #metoo ♬ son original – Zez XXI

Réduire la violence conjugale au rap au motif que les plupart des rappeurs viennent des « quartiers français » serait plus que réducteur et complètement caricaturale. En réalité, le drame des violences conjugales et des violences sexuelles a la particularité d’être universel. La révolution #Metoo n’aura pas lieu dans le rap !

Et si le rap pour le moment ne fait pas sa révolution #metoo, c’est peut être parce qu’en France c’est un milieu majoritairement masculin.

ZEZ
ZEZ
Fondateur de UrbanTrackz Taffe pour @Rapunchline, @RapGhetto, et de temps en temps @Vice et @Noisey

Related Articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

50,447FansLike
170,000FollowersFollow
1,080SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles