Réduit en esclavage par une cité à Marseille !

Réduit en esclavage par une cité à Marseille ! Le Monde vient de recueillir le témoignage de Guillaume (le prénom a été modifiée) qui est devenu l’esclave de deux revendeurs de drogue à Marseille.

Une dette imaginaire qui s’alourdit !

Guillaume zone dans le quatorzième arrondissement de la cité phocéenne. Il y tient un Foodtruck où il revend cannette, sandwich et snacks. Le jeune mène une vie tranquille. Deux dealers de drogues font partie de ces clients et il l’appelle « canette ». Mais en Noël 2020, tout bascule. Lorsqu’il a été réduit en esclavage par une cité à Marseille !

Il est témoin de l’arrestation d’un dealer de drogue marseillais. Les trafiquants l’accusent de ne pas avoir prononcé le « Arah » pour le prévenir que la Police allait l’embarquer. Alors il l’amende ! C’est une pratique très répandue. Et le charge de quelques centaines d’euros. Pour rembourser sa dette, Guillaume doit travailler pour le réseau. Alors il est chouf ou dealer selon les besoins des trafiquants.

Réduit en esclavage par une cité à Marseille !

Guillaume raconte aux enquêteurs : « C’était une affaire sans fin, un piège. Je me suis retrouvé esclave de ces deux mecs. J’étais leur chose ». La dette s’alourdit de jour en jour. Il lui est impossible de quitter la cité de la Paternelle à Marseille. Un soir personne ne peut le surveiller alors il est attaché à un poteau. Il est régulièrement passé à tabac.

Il avoue qu’il a perdu 10 kgs et n’a pu se changer que deux fois en un mois. Finalement son ami du foodtruck appelle la police. Il est libéré après quelques semaines…

ZEZ
ZEZ
Fondateur de UrbanTrackz Taffe pour @Rapunchline, @RapGhetto, et de temps en temps @Vice et @Noisey

Latest articles

spot_img

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here